Disney + : les chiffres qu’il faut connaître !

Par | 15 janvier 2021

Suite à une crainte exprimée par le gouvernement français au sujet de la saturation des réseaux, la plateforme de streaming Disney+ fut lancée. Il s’agit d’une bande passante réduite à l’instar de Netflix que le géant américain promut. À travers ces quelques lignes, nous vous exposons ainsi quelques chiffres qui traduisent les ambitions de Disney+ en France.

Disney+, un objectif de 60 à 90 millions d’abonnés à l’horizon de 2024

En ce mois de février, Disney+ a déjà conquis 28,6 millions d’abonnés. Dans sa bataille contre Amazon, Apple et contre son redoutable rival Netflix, la marque prend de l’avance puisqu’il faut savoir que ce score n’est réalisé que dans 5 pays : USA, Pays-Bas, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande.

Avec cette lancée et grâce à son déploiement partout dans le monde, on s’attend à ce que des millions d’abonnés rejoignent le service streaming de Disney+. En plus d’avoir conclu un accord de distribution exclusif avec la chaîne Canal+, Disney+ propose en France une offre très intéressante, à savoir : 6,99 euros pour :

  • La création de 7 profils au maximum ;
  • La possibilité d’avoir 4 écrans en simultané ;
  • Bénéficier de 4K UHD.

D’ici la fin de 2024, Disney+ a pour objectif d’atteindre un total d’abonnés compris entre 60 et 90 millions. Et il faut noter que la perspective est tout à fait réaliste selon les analystes qui se sont penchés sur la question.

Disney+ veut conquérir l’hexagone avec 150 séries et 500 films

Le lancement de la plateforme de streaming Disney+ en France s’est fait dès le départ avec plus de 500 films et 150 séries. Un catalogue qui ne contient pas moins de 26 contenus originaux et exclusifs.disney

Le géant américain a à son avantage sa renommée mondiale qui le précède. En effet, la réputation de plusieurs références telles que « Avengers », « Les Simpsons » ou encore la saga « Star Wars » n’est plus à faire. Cela permet à Disney+ d’être pleinement confiant en débarquant en France.

Par contre, ce qui risque d’entraver cette avancée remarquable, c’est la chronologie des médias dans le pays. Les abonnés en France verront alors les programmes sortir après ceux qui résident en USA…

Disney+ a perdu 693 millions de dollars dans cette histoire

Eh non, il n’y a pas que de bons chiffres du côté du lancement de Disney+. C’est bien connu, le lancement d’un service streaming ne tire pas des possibilités de n’importe quelle entreprise. À titre d’exemple, rappelons-nous le lancement d’Apple TV+ qui a coûté 6 milliards de dollars en investissement à Apple pour produire les programmes qu’il fallait afin d’alimenter sa plateforme.

En ce qui concerne Disney+, la note ne fut pas aussi salée. En revanche, il faut savoir que la division qui regroupe les activités relatives directement avec les utilisateurs « Direct-to-Consumer » dont Disney+ est membre, a quand même perdu 693 millions de dollars. En parallèle, les revenus de cette branche ont atteint les 4 milliards de dollars alors qu’ils étaient à 900 millions l’année précédente.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *