Disney + : j’ai testé la nouvelle plateforme et vu le Mandalorian

Par | 24 mars 2020

Lundi 23 mars 2020, 23 h 55, un texto arrive sur mon téléphone « ON EST EN LIGNE ». Le message de mon fils est on ne peut plus clair. La plateforme Disney Plus est ouverte et nous allons pouvoir nous régaler des centaines d’heures de programmes disponibles. Seul Bémol à cette bonne nouvelle, mon fils vit en Allemagne, c’est donc cette version de Disney Plus que je vais regarder.

Pour bénéficier d’une offre spéciale, nous nous étions abonné il y a déjà un mois pour 60 euros par an. Une offre qui n’est pas disponible en France, où les inscrits avant le lancement – le 7 avril maintenant – bénéficieront simplement d’une semaine gratuite.

Inscription très simple, une adresse mail et un mot de passe. Il ne restait plus qu’à attendre.

Lire aussi : Lancement le 7 avril en France

Premier contact avec Disney Plus

A minuit donc nous étions sur disneyplus.com, L’application pour smartphone est arrivée vers 2h du matin.

L’option du navigateur est la plus simple pour commencer. Une fois l’adresse mail et le mot de passe entrés, on me propose de choisir mon profil, Yoda pour moi, Vador pour mon fils, direction les programmes.

compte disney plus

Simple aussi pour modifier son profil

La première chose que l’on voit est la simplicité de la présentation. Pas de chichi, tout est clair et intuitif. Tout en haut, les différentes rubriques, Accueil, Recherche, Ma liste, exclusivités, Films, séries.

page accueil

En dessous, un carrousel d’images en pleine largeur présente les gros titres à voir. En dessous, les catalogues : Disney, Pixar, Marvel, Star Wars, National Geographic. Enfin la présentation des programmes en fonctions de différents critères : Exclusivités, Puisque vous avez regardé… Continuez à regarder, Grands succès, Animation, etc.

Ces rubriques peuvent changer d’intitulé en fonction de l’utilisation que vous ferez de la plateforme et des films ou séries que vous aurez regardés.

Mon premier film sur Disney Plus

page films disney plus

Après avoir choisi le film que je voulais voir, j’accède à une page de présentation qui me donne un petit résumé du film, un bouton « jouer » et un autre pour mettre dans les favoris. personnellement, comme tout est particulièrement bien présenté, je n’ai pas vu, pour le moment, l’intérêt de ce bouton. Mais cela viendra surement plus tard une fois les joies de la découverte passées.

La lecture du film est classique, comme sur toute plateforme de SVOD. A noter en haut à droite un bouton pour caster sur votre téléviseur et un autre pour choisir la langue et les sous-titres. Pour ces derniers vous avez même la possibilité de choisir la typographie, la couleur la taille et même un fond de couleur si vous souhaitez avoir les sous-titres en jaune sur fond rouge.

page star wars

La page Star Wars sur Disney Plus pour voir toutes les versions, cinéma, légo, animations…

0 h 30, après avoir fait un tour du propriétaire, je pouvais voir mon premier film, une comédie sur la création de Mary Poppins. Passionnante quand comme moi on aime les grands classiques de la maison de Mickey. Evidemment j’aurais pu me jeter directement sur Le Mandalorien, mais j’ai préféré attendre le matin pour cela. Et ne comptez pas sur moi pour vous parler de ce chasseur de prime, de Baby Yoda et autres personnages clés de cette série.

Mise à jour automatique des appareils

Dans la journée du 24, ma fille a pu installer l’application sur son smartphone. En allumant sa Fire Stick TV, elle a également découvert que l’application était déjà présente pour se connecter sur son téléviseur. Il restait à vérifier que la PS4 était elle aussi jour ainsi que la télévision du salon. Et la famille est parée pour un confinement moins difficile grâce à Disney Plus.

Lire aussi : Tous les appareils pour voir Disney Plus 

Je n’ai pas volontairement détaillé les programmes proposés en Allemagne, ils pourraient être légèrement différents de ceux qui seront sur la plateforme française, pour des questions de droits et autres. Donc autant ne pas vous donner de faux espoirs. Mais une chose est certaine, pour tous les grands enfants que nous sommes, bercés par les films de Disney, passionné par les Star Wars, excités par les Marvel et émerveillés par National Geographic, l’arrivée de cette plateforme va définitivement changer nos habitudes télévisuelles.

En France le lancement de la plateforme Disney Plus a été reporté au 7 avril pour cause de confinement et d’utilisation du réseau internet plus importante que de normale. Les fournisseurs d’accès, comme Stephane Richard PDG d’Orange ayant demandé ce report, craignant une saturation des réseaux. Demande qui semble n’avoir été faite qu’en France, les autres pays européens où le lancement était prévu le 24 mars, ont vu la plateforme s’allumer à l’heure, comme ce fut le cas pour moi en Allemagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *